“Ancien refuge, détruit par une avalanche en février 1999.”

Qui sommes nous ?

Nos parents, Roland et Elisabeth MOGENIER ont transformé leur petit chalet d’Alpage et crée le refuge en 1981, par amour de la montagne et de la nature.

Gardiens des lieux plus de 30 ans, l’heure de la retraite est arrivée. C’est avec passion et motivation que nous avons pris la relève pour continuer l’activité familiale.

Marlène et Christophe

Le refuge se situe à 1877 mètres et il est accessible uniquement à pied. Il est composé de 5 chalets et a une capacité de 54 places réparties en 2 dortoirs.

Nos atouts

L’accès au refuge est facile, il est particulièrement adapté aux familles. De plus, la montée est jalonnée de cascades ce qui en fait un itinéraire particulièrement apprécié.

Petits et grands pourront admirer la variété de la flore et de la faune présentes sur le chemin et sur le plateau de Sales. Il n’est pas rare de surprendre des marmottes et des bouquetins et si vous êtes observateurs et chanceux, vous pourrez même voir passer un aigle ou un gypaète.

Les amateurs de géologie seront également comblés par la richesse du Désert de Platé.

1997
Ravitaillement
Papa
2018
Chalets
2000
1984
1981

Côté cuisine

Nous proposons une cuisine montagnarde simple qui privilégie les produits locaux : soupe, fondue, assiette du randonneur, omelette garnie, et desserts maison …

Alpage & Patrimoine

En 1857, il y avait une centaine de chalets regroupant quelques 500 bêtes, vaches, ânes, chevaux.

Le bois nécessaire à la construction était monté à dos d’hommes depuis Sixt fer à cheval. Tous les 15 juillet, les femmes, les jeunes et les personnes âgées “emmontagnaient” pendant que les hommes restaient au village “faire les foins”.

On travaillait le lait sur place et chaque jour un homme montait le ravitaillement et redescendait les fromages. Le 8 septembre, tout le monde regagnait la vallée. Puis faute de main d’oeuvre (guerre de 14-18, exode rural), les propriétaires ont dû embaucher des bergers venant de Suisse ou d’Italie. Dans les années 70, la vie pastorale s’arrêta et les chalets furent laissés à l’abandon.

Depuis, ils ont été restaurés et ce sont maintenant des “résidences secondaires” très prisées.

Vie à 1 900 mètres

Le refuge n’étant accessible qu’à pied, le ravitaillement se fait uniquement à dos d’homme pour les produits frais et par hélicoptère pour le restant des marchandises 3 ou 4 fois par saison.

Le milieu montagnard est un écosystème fragile qu’il faut préserver, nous sommes donc très vigilants concernant le tri des déchets qui est là-haut d’actualité depuis plus de 30 ans ! Nous devons les évacuer par hélicoptère, et par conséquent, nous demandons à chaque randonneur de redescendre les siens.

L’énergie est comptée et précieuse, l’électricité est produite par des panneaux solaires. L’eau est issue d’une petite source qui demande une attention particulière en terme de consommation.

La vie à cette altitude oblige à être indulgent… les commodités ne sont pas à proximité ! Ainsi, parfois quelques produits manquent…

Dans le vallon, aucun téléphone portable ne fonctionne, quel que soit l’opérateur. 

Notre production énergétique étant limitée, nous ne pouvons pas toujours assurer le chargement de vos appareils portables.

Bons moments

Le refuge
Soirée de la Saint-Jean
Previous
Next
Soirée contes
Soirée belote & jeux
Previous
Next
Soirée Népalaise
Trail du Tour des Fiz
Previous
Next
Fête de la musique
Projection de film
Corvée de fin de saison
Previous
Next

Prochainement, l'agenda des animations de l'été 2022 sera en ligne !

Pour nous contacter : 

Retrouvez nous sur : 

Pour vous situer : 

Pour nous contacter : 

Retrouvez nous sur : 

Pour nous contacter

Règlementation de la réserve

Pour nous contacter

Règlementation de la réserve

Pour nous contacter